Le glissando : une technique simple et efficace !

Le glissando produit toujours un bel effet, surtout dans les morceaux rapides !

Le glissando produit toujours un bel effet, surtout dans les morceaux rapides !

Voici le deuxième cours qui traite de l’interprétation. Pas grand chose à dire sur cette technique, à part que l’on peut glisser d’une note grave vers une note aiguë ou d’une note aiguë vers une note grave. Bon, ce n’est pas si facile au début car il faut tout de même arriver sur la bonne note : ne pas la dépasser, mais ne pas s’arrêter trop tôt non plus ! Alors oui, cela demande tout de même un peu d’entraînement car il s’agit bien sûr de ne pas glisser n’importe comment sur l’instrument et surtout, il ne faut pas arriver à cheval sur deux notes. Mais quand on sait déjà se déplacer avec fluidité sur l’instrument, ce n’est pas si difficile de placer un glissando.

Quand jouer un glissando ?

Cet effet peut être exécuté à des tempos très faibles, mais cela sonne quand même bien mieux sur les tempos mediums et les tempos élevés. Il n’est pas indispensable que le glissando soit exécuté sur beaucoup de notes : passer du 4 au 6, par exemple, ça peut suffire si le glissando est placé au bon endroit rythmiquement parlant et qu’il est « propre », c’est-à-dire sans « bavure ».

Glisser du grave vers l’aigu ou de l’aigu vers le grave ?

J’ai pour habitude de glisser plutôt du grave vers le medium ou du medium vers l’aigu plutôt que de l’aigu vers le medium ou du medium vers le grave. Mais c’est un choix esthétique tout à fait personnel : essayez les deux dans le morceau que vous travaillez et choisissez ce qui vous semble sonner le mieux !

  1. Regardez cette vidéo :

    http://www.youtube.com/watch?v=0BdEiwpMeGE?rel=0

  2. Commentez-la ci-dessous en répondant simplement à cette question : utilisez-vous fréquemment le glissando ?