L’harmonica blues, vous aimez ?

Jouer de l’harmonica blues : un projet, un rêve ? Les quelques lignes qui suivent vont vous dévoiler comment vous allez apprendre à en jouer.

Le blues : un aboutissement !

Commencer votre apprentissage par l’harmonica blues est une erreur : il faut commencer par bien savoir jouer en note-à-note, en ne jouant que des notes naturelles.

Puis travailler les altérations aspirées.

Une fois que vous savez faire tout ça (même si vos altérations ne sont pas encore très justes), vous voilà prêt ! Prêt à faire partie du Clan des Bluesmen !

Même si vous débutez en musique et que vous n’avez jamais fait d’harmonica, il ne vous qu’un an pour apprendre à jouer toutes les naturelles de l’instrument et les neuf notes altérées aspirées : il faut six mois pour être parfaitement à l’aise sur les notes naturelles et encore six mois pour se sentir libre de jouer ces notes altérées.

Ce style de musique demande beaucoup de pratique ; pour cela, il vous faut travailler votre instrument au moins 30 minutes par jour, 6 jours sur 7 ; inutile de vous y inscrire si vous n’êtes pas plus motivé que cela… C’est d’ailleurs la même démarche pour tous les styles musicaux que l’on apprend à fond.

Si vous aimez fondamentalement le blues, cette formation est faite pour vous ! Vous commencerez par écouter du bon blues, à lire des paroles, à enrichir votre culture et analyser des blues d’oreille, avant d’attaquer la structure de cette musique de l’intérieur. Le Clan des Bluesmen nouvelle formule vous propose un programme riche :

  • un cours par semaine en vidéo ;
  • un exercice à réaliser pour la semaine suivante (par écrit ou à l’harmonica) ;
  • la solution de l’exercice de la semaine précédente ;
  • une phrase musicale, typique du blues, à travailler et à apprendre par cœur ;
  • un atelier en petit groupe de 90 minutes une semaine sur deux, pour apprendre à jouer un morceau ;
  • une conférence tous les mois pour en savoir plus sur les pionniers du blues.

Vous allez devenir un véritable expert, un musicien cultivé…

La richesse d’un morceau de blues à l’harmonica

Apprendre à jouer un morceau de blues, ce n’est pas seulement jouer les notes, mais aussi :

  • placer les bons effets ;
  • interpréter le morceau ;
  • improviser.

Au fil des ateliers, vous apprendrez aussi à :

  • analyser vos morceaux de blues préférés ;
  • les transposer dans d’autres tonalités ;
  • composer vos propres morceaux de blues.

Vous ne vous sentez pas capable de composer vos propres morceaux de blues ?

Pourtant, écoutez ce morceau que des élèves ont réussi à composer en une seule journée.

Précisons qu’ils n’avaient jamais composé de musique auparavant.

Le lendemain, ils étaient capables d’improviser sur le thème qu’ils avaient écrit la veille.

Très bien, mais où ça se passe ?

Grâce à la magie d’Internet, vous suivez les ateliers de chez vous ! Ou en vadrouille, via votre tablette ou votre smartphone. Même pas besoin d’installer le moindre logiciel. Dès votre inscription, vous recevez un e-mail de ma part, vous indiquant les identifiants de votre espace-membre, depuis lequel vous accédez à vos cours en vidéos & documents téléchargeables. C’est tout simple !

Pour les ateliers, c’est pareil : tout se fait depuis votre PC, votre Mac, votre tablette ou votre smartphone. Là encore, aucun logiciel à installer, si ce n’est une petite application qui se charge en deux secondes.

Bref, si vous hésitiez à vous lancer par peur de l’utilisation d’outils informatiques complexes, vous voilà rassuré.

Faut-il être tout le temps connecté ?

Non, heureusement : vous avez la possibilité de télécharger vos exercices, de quoi vous entraîner, même que vous n’êtes pas en ligne.

Par exemple, vous êtes en balade et vous avez envie de faire une pause.

C’est l’occasion pour vous de brancher votre baladeur mp3 et de jouer de l’harmonica blues en suivant les grilles harmoniques ou les partitions que vous aurez au préalable téléchargées et imprimées. Ou que vous aurez enregistrées sous format image sur votre tablette ou votre smartphone.

L’harmonica tient dans une poche, vos cours d’harmonica blues dans une autre poche !

Super, mais alors, comment apprendre l’harmonica blues ? Comment jouer du bon blues de derrière les fagots ?

Qu’allez-vous apprendre au fil de votre formation ?

Difficile de dresser une liste exhaustive de ce que vous allez apprendre, tellement cette musique est riche ! Mais il est certain que vous saurez bientôt :

  • jouer tous les effets de l’harmonica diatonique ;
  • les jouer à bon escient ;
  • jouer des standards du blues ;
  • jouer des compositions écrites spécifiquement pour les cours ;
  • jouer des morceaux actuels, écrits par les grands noms du blues ;
  • improviser, aussi bien sur les standards que sur les compositions ;

Au fil des cours, vous allez voyager d’un univers à l’autre, d’une époque à une autre…

Différentes formes de blues

L’harmonica blues, ce n’est pas un seul et même style. Vous découvrirez, tout au long de votre étude, ces différentes formes de blues :

Les cyprès chauves du Mississippi : un sujet souvent évoqué dans les premières chansons de blues !

Les cyprès chauves du Mississippi

  • le blues Delta du Mississippi ;
  • le Chicago blues ;
  • le blues du Texas ;
  • le blues de Memphis ;
  • le blues de la Louisiane.

Puis nous aborderons des variantes du blues traditionnel, que j’appelle le « blues enrichi » :

  • blues-jazz ;
  • country-blues ;
  • du jump-blues ;
  • blues acoustique ;
  • blues électrique ;
  • funk ;
  • blues-rock ;
  • blues modal

Vous voyez que l’harmonica blues, c’est un sujet est très vaste ! Et surtout très riche…

Mais ce n’est pas tout !

Le blues : ses pionniers, ses héros

Pour bien savoir jouer du blues, il est nécessaire d’avoir une certaine dose de culture. Tout au long des cours, vous aurez des informations liées aux héros de l’harmonica blues. Ainsi, chaque mois, vous visionnez une conférence de 30 minutes sur un pionnier du genre, dans laquelle vous découvrez :

Sonny Boy Williamson II (Rice Miller) : un grand pionnier de l'harmonica blues !

Sonny Boy Williamson II (Rice Miller)

  • sa légende ;
  • sa véritable histoire ;
  • son style ;
  • ses techniques ;
  • ses manières d’appréhender la musique ;
  • sa discographie ;
  • les morceaux qui ont fait sa gloire ;
  • ses influences ;
  • ses héritiers…

Quel niveau allez-vous atteindre ?

Soyons bien clairs : l’objectif n’est pas de jouer exactement comme Jean-Jacques Milteau, Greg Zlap (le sideman de Johnny Hallyday) ou Christelle Berthon.

J’aime beaucoup ces trois artistes, mais je ne vous apprendrai pas à jouer comme eux, pour trois raisons essentielles :

  • je ne joue pas comme eux, j’ai mon propre style ;
  • personne ne joue comme eux, ils ont leur propre style ;
  • il est vain d’essayer de faire comme eux.

Bien que nous allions étudier les phrases-clés de Sonny Terry, Sonny Boy Williamson II, Big Walter Horton et Little Walter – pour ne citer que ceux-là – vous n’allez pas non plus apprendre à jouer exactement comme eux.

Ni comme Bob Dylan. Qui joue plutôt folk.

Ni comme Sébastien Charlier.

Ni comme Charlie McCoy, le héros de la country music à l’harmonica, qui joue aussi du country-blues.

En fait, l’idée est de développer votre propre son, de forger votre propre style.

Comment forger son propre style à l’harmonica blues ?

Forger son propre style, c’est avant tout faire des choix, en matière :

  • d’effets que vous préférez ;
  • de phrases typiques du blues que vous aimez ;
  • de phrases que vous créez ;
  • des rythmes que vous aimez ;
  • de l’interprétation rythmique que vous préférez : binaire ou ternaire ;
  • de tonalités dans lesquelles vous préférez jouer ;
  • de positions dans lesquelles vous aimez vous exprimer ;
  • des registres dans lesquels vous aimez jouer (grave, médium ou aigu) ;

Vous allez faire sonner vos morceaux fétiches à votre manière.

Par exemple, jouerez-vous beaucoup en wah-wah ? Avec le vibrato de gorge ?

Quelques démonstrations ?

Voici quelques vidéos qui vont vous mettre l’eau à la bouche…

La musique blues est très riche, comme vous allez vous en rendre compte dans cette liste de reprises de standards du genre, de morceaux plus modernes – comme le titre Georgia On My Mind, créé par Ray Chales – de compositions :

Quels sont les prérequis pour participer au Clan des Bluesmen ?

Si vous débutez l’harmonica et que vous vous intéressez au blues, c’est super car cela vous donne un objectif, mais je vous assure que ce n’est vraiment pas le style de musique idéal pour débuter. Quand j’ai commencé à donner des cours d’harmonica, je ne faisais travailler que des morceaux de blues, car à l’époque, c’étaient ce que mes élèves souhaitaient jouer ; et puis, je venais moi aussi de cet univers : j’avais des amis avec qui j’avais appris à jouer de l’harmonica dans les stages, qui galéraient en improvisation. Je leur donnais des cours sous forme de stages d’une journée, qui leur permettaient de se sentir à l’aise et de proposer leurs propres solos ; pas des solos décousus comme ils avaient l’habitude de le faire, ne sachant pas structurer leur discours, mais de vrais solos qui avaient du sens, audibles et appréciables, tant pour eux-mêmes que pour leur public.

J’étais tellement à fond dans cette musique que lorsque je me suis adressé aux débutants, je ne parlais que de ça. Malheureusement, pour avoir un bon son blues, jouer des notes naturelles ne suffit pas : les altérations n’ont pas été inventées par les créateurs de l’harmonica (qui, à la base, était conçu pour jouer de la musique populaire bavaroise) mais par les esclaves noirs américains qui imitaient les sons environnants et leur propre voix. A l’instar de la guitare où l’on tire sur les cordes, on triture les anches de nos harmonicas pour faire crier les notes, les faire pleurer… Alors, quand mes élèves jouaient des morceaux simplifiés, ne comprenant que des notes naturelles, ça ne sonnait pas blues du tout ! Pas très motivant…

Si vous ne savez pas encore jouer une seule note à la fois, votre toute première démarche est de télécharger votre kit de bienvenue.

Vous débutez à l’harmonica ?

Vous voulez démarrer du bon pied ? 

>>> Demandez à recevoir tout de suite votre kit de bienvenue !

>>> 2 livrets pédagogiques offerts à télécharger :

  • « Quel harmonica choisir pour bien démarrer ? »
  • « L’harmonica : du B.A.-BA à la maîtrise en 7 étapes »
 

SI vous savez déjà jouer en note-à-note mais que vous ne savez pas altérer du tout, il vous faut tout d’abord rejoindre Le Carré des Plaisanciers.

Pour résumer, pour suivre sereinement les cours du Clan des Bluesmen, que vous êtes motivé – et je pense que vous l’êtes, puisque vous m’avez lu jusqu’ici – vous devez savoir :

  • jouer toutes les notes naturelles soufflées et aspirées ;
  • être à l’aise en note-à-note ;
  • jouer les altérations aspirées, même si vous ne les maîtrisez pas encore très bien.

En effet, si vos notes altérées ne sont pas encore très justes, ce n’est pas un drame : vous aurez bien le temps de les travailler encore, en plus de vos cours de blues. Personnellement, je continue de travailler mes notes 5 minutes par jour, c’est devenu un réflexe.

Mais je ne reviendrai pas sur le travail des altérations dans les cours de blues : pour cela, vous avez Le Carré des Plaisanciers.

De quels harmonicas avez-vous besoin ?

Tout d’abord, vous avez le choix entre jouer de l’harmonica chromatique et de l’harmonica diatonique.

Outre le fait qu’un bon harmonica chromatique coûte trois fois plus cher qu’un bon diatonique, vous ne réussirez jamais à produire les effets très sympas du blues sur un chromatique. Non pas que vous soyez stupide ou pas assez expérimenté : vous n’en serez pas capable car la conception même de l’harmonica chromatique ne permet pas d’obtenir ces effets.

Si vous jouez déjà du chromatique, vous n’avez qu’une alternative :

  • soit vous abandonnez l’idée de jouer de l’harmonica blues (ce qui serait dommage) ;
  • soit vous vous mettez au diatonique.

Si vous passez du chromatique au diatonique, en admettant que vous savez déjà bien jouer du chroma, il vous faudra tout de même passer d’abord par Le Carré des Plaisanciers pour apprendre à altérer.

Pour jouer cette musique, je préconise l’achat de six harmonicas, dans six tonalités différentes.

Vous pouvez les acquérir en bêtes de course (marque Suzuki) ou opter pour les harmonicas de la marque Hohner. De nombreux modèles sont fabriqués par Hohner.

Quel est le meilleur harmonica Hohner pour le blues ?

Les meilleurs harmonicas Hohner pour le blues, d’après mon expérience, sont :

  • le Special 20 ;
  • le Rocket (en fait un Special 20 aux capots plus ouverts) ;
  • le Marine Band classique ;
  • le Marine Band Deluxe ;
  • le Hohner 532/20 MS Blues Harp (blues harp = blues harmonica).

Sur les ballades, vous pouvez utiliser les harmonicas de la marque Lee Oskar, au son moins joli que les bêtes de course, mais tout de même acceptables.

Par contre, les Golden Melody ne sont pas très recommandés pour le blues, à moins d’en jouer avec un microphone spécial, branché lui-même à des pédales d’effets, pour bluesifier le son. C’est ce que fait Greg Zlap quand il joue du blues sur un Golden Melody, son harmonica fétiche. Mais généralement, quand il joue blues, il utilise d’autres modèles.

Personnellement, je n’utilise pas de pédales d’effets : je trouve que le son de l’harmonica est trop déformé ; parfois, on a presque l’impression d’entendre une guitare électrique. Je n’ai rien contre le son de cet instrument – bien au contraire – mais quand on joue de l’harmonica, autant que l’on entende un harmonica et pas un semblant de guitare.

Si vous achetez d’autres modèles d’harmonica, libre à vous, mais pour suivre les cours, retenez qu’il vous faut des harmonicas diatoniques accordés en Richter.

On achète un harmonica dans quelle tonalité ?

Vous le savez si vous avez déjà suivi mes cours, je vous fais débuter par la tonalité de Bb (si bémol). Mais pour jouer du blues, nous allons également jouer en chugging (c’est-à-dire en jouant des accords rythmiquement). Comme on peut jouer très peu d’accords sur un harmonica, cela ne conviendrait pas de jouer de l’harmonica en Bb sur tous les morceaux, notamment ceux dont la tonalité est très éloignée de celle de l’harmonica. C’est pourquoi vous allez devoir vous équiper un peu… Je vous rassure tout de suite : à moins de jouer de chacun d’eux 12 heures par jour, vous n’allez pas avoir besoin de changer d’harmonica tous les 6 mois. Personnellement, les miens tiennent au moins pendant 4 ans. Ce n’est donc pas une si grosse dépense.

Lors du premier atelier, j’utiliserai un harmonica en Bb. Au fil des cours, vous serez amené à en utiliser cinq autres. En tout et pour tout, à la fin de votre formation, vous serez en possession de ces six tonalités :

  • Bb (si bémol majeur) ;
  • A (la majeur) ;
  • G (sol majeur) ;
  • F Low (fa grave majeur) ;
  • D (ré majeur) ;
  • C (do majeur).

Il n’est pas indispensable d’acquérir les douze tonalités : six d’entre elles vous serviraient une fois ou deux seulement dans toute votre vie.

Si vous n’avez que le Bb en poche pour l’instant et que vous souhaitez intégrer rapidement le  Clan des Bluesmen, pas de souci : nous abordons l’étude du blues avec l’harmonica en Bb. L’utilisation des autres tonalités n’intervient pas avant la douzième semaine.

Aurez-vous besoin d’acheter une méthode complémentaire ?

La réponse est non : inutile d’acheter « L’harmonica pour les nuls » pour jouer de l’harmonica blues au sein du Clan des Bluesmen, ni d’autre méthode. Si vous le souhaitez, vous pouvez néanmoins vous acheter des recueils de morceaux de blues.

Dans le cadre de votre formation, vous allez apprendre à déchiffrer des partitions ; aussi, quand vous aurez votre premier recueil, vous pourrez jouer à vue. Ainsi, vous pourrez vous forger votre propre répertoire, en plus des morceaux que vous aurez vus au cours de votre cursus musical.

Pas de panique si vous n’êtes pas encore très à l’aise en solfège : cela viendra avec le temps. De toute façon, vous n’apprendrez du solfège que ce qui vous sera strictement nécessaire. Jamais de superflu dans les cours & formations de l’école d’harmonica.

Concernant l’achat du matériel, l’accordeur chromatique et le métronome que vous avez achetés quand vous avez suivi Le Carré des Plaisanciers suffiront amplement.

Souhaitez-vous apprendre à jouer avec d’autres musiciens ?

Cela fait aussi partie de votre formation. Vous découvrirez les meilleurs astuces pour jouer de l’harmonica blues dans les situations suivantes :

  • jouer avec un guitariste accompagnateur (en remplacement ou en complément du chant) ;
  • accompagner un chanteur ;
  • jouer en même temps que d’autres instruments de musique (saxophone, trombone, trompette, flûte, …) ;

>>> Découvrez ici le programme détaillé du Clan des Bluesmen <<<